RDC: Un Michael Jackson à Kinshasa

Ce jeune chorégraphe Congolais rêve de remplacer Michael Jackson. Nous allons le retrouver dans la rue a Kinshasa, la capitale de la RDC

Par Gaïus Kowene, à Kinshasa

Jay Jackson, apres une prestation a Kinshasa (Crédit photo: Gaïus Kowene)

Jay Jackson, apres une prestation a Kinshasa (Crédit photo: Gaïus Kowene)

Nous sommes dans la commune de Kinshasa, dans la ville du même nom, en capitale de la RD Congo. Véhicules et motards s’entrecroisent difficilement. La musique forte se fait entendre à beaucoup des mètres. Un attroupement des badauds tous joyeux se trouve juste en face. Au milieu du cercle, un  bout d’homme: veste et souliers noire, chapeau rouge, chemise et chaussette blanches ; Jay Jackson est comme Michael en personne. La seule différence est que celui-ci reste noir et plus jeune.

Il y a de cela quelques années, la RDC a vu émerger un autre jeune aux talents du même genre. Il s’agit de Innocent Balume aka Innoss’B, Vodacom Super star saison 1. Grace aux votes des Congolais, il a décroché un featuring avec Akon et pas mal des contacts avec des grandes stars aux USA.

Personne ne l’a appris à danser

Jay Jackson, lui, n’a pas eu cette chance. Personne ne l’a appris à danser. A force de voir des DVD de Michael Jackson, son idole, ce jeune danseur découvre son talent.

« Je ne veux pas que les autres souffrent pour apprendre ces chorégraphies comme moi, » dit-il. « C’est pourquoi je forme gratuitement ceux-là qui sont intéressés chez moi à la maison. »

Depuis 7 ans, Il passe le gros de ses journées à danser dans les rues de Kinshasa et gagne ainsi sa vie. « Je gagne entre 30 000 et 50 000 Francs Congolais (entre 32 et 54$) par jour, renseigne Jackson. Parfois des autorités m’invitent dans leurs fêtes pour danser et égayer des invités. »

Jay Jackson a déjà une certaine parcelle de célébrité dans la ville de Kinshasa. Son rêve le plus fous, remplacer Michael Jackson.

Les Kulunas, une difficulté

Les Kuluna (Ndlr : jeunes agressifs dans les rues de kinshasa) sont le plus grand goulot d’étranglement pour la percée de jeune homme. «  Pendant que je danse, il y en a qui  volent mes téléphones et autres bien, regrette-t-il. Ils veulent que je leur donne tout l’argent que je gagne. »

L’un de ces gangsters qui était dans les parages a fait ce conseil à Jay Jackson : « S’ils t’approchent, tu dois négocier avec eux. C’est bien de parler et s’entraider mutuellement. » Mais ce conseil marchera difficilement en faveur de cet artiste. Les Kulunas voudront s’approprier la part de lion.

Sollicite le soutient

Jay Jackson ne preste pas que dans la ville province de kinshasa. Il lui arrive de traverser la frontière et se retrouver à Brazaville, dans le Congo voisin. Sauf que ses prestations ne sont pas immortalisées sur support CD ou sur internet. Les medias de la place ne s’intéressent pas à lui faute d’argent.

Talent cachée de Kinshasa, ce jeune a parfois collaborer avec l’artiste musicien Bendo son qui apprécie ses prestations. Il appelle tous ceux qui le peuvent à promouvoir son talent pour l’aider à atteindre son rêve de remplacer Michael Jackson.

The following two tabs change content below.
Gaïus Kowene
Gaius Kowene est un Journaliste & web activiste racontant les histoires des gens ordinaires aux réalisations extraordinaires. Ses billets de blog se focalisent sur des concepts démocratiques comme la participation citoyenne et les droits de l’homme.

2 réflexions au sujet de « RDC: Un Michael Jackson à Kinshasa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *