Kongoconnect: le facebook à la Congolaise

Article : Kongoconnect: le facebook à la Congolaise
22 octobre 2012

Kongoconnect: le facebook à la Congolaise

Chat sur kongoconnect

Un jeune informaticien de la ville de Goma a crée un réseau social semblable au facebook. Ce réseau est le www.kongoconnect.com . Kongo avec « K » comme Kinshasa pour faire la différence d’avec le Congo-Brazzaville voisin. Kambale Mayani Zacharie, que certains appellent affectueusement « Gate », veut révolter les jeunes Congolais et leur donner ce que facebook ne leur a pas encore donné : « Pour quoi devons nous continuer à accepter ce qui vient d’ailleurs alors que nous avons des potentialités ? Plus nous utilisons le facebook, plus l’entreprise gagne. Mais chez kongoconnect, plus vous utilisez, plus vous gagnez des points. Ces points pourront être utilisés pour certains services payants comme les annonces… »

Jusque là ce réseau compte plus de 500 inscrits et disponibilise la version mobile sur https://m.kongoconnect.com .

Pour la petite historique, l’esprit d’innovation arriva à Mayani pendant ses études à l’institut supérieur d’informatique et de gestion, ISIG/ Goma. Frappé par le manque de promotion dont souffraient les œuvres des artistes musiciens Congolais, il crée un tout premier site ou il publie les actualités des stars Congolaises et leurs œuvres pour les faire découvrir au monde. Il y intègre les options chats et tente de connecter les gens.

Logo kongoconnect

Avec l’ascension de facebook, ce jeune de Goma eu l’idée de spécialiser seulement dans le réseautage social. C’est ainsi qu’il crée www.kongoconnect.com sans bureau, ni subvention aucune. Son logo montre un croquis de la RDC en orange et les gens y sont connectés. Il y a aussi des personnes de l’extérieure connecté à ceux qui sont au Congo.

Entouré de certains amis, il compte faire de kongoconnect une entreprise de grande envergure du type institution de micro finance.

Contacté  à Goma, siège de kongoconnect, certains jeunes ont salué l’initiative et encouragé le monde entier à soutenir ce jeune entrepreneur qui veut changer son pays en mettant des personnes en contact.

Plusieurs d’autres perspectives d’avenir sont en vues pour que ce réseau s’impose au niveau mondial. Déjà, des applications intéressantes sont en construction pour mettre à l’aise les gens de tout horizon.

Par Gaïus Kowene

Partagez

Commentaires