Runiga parle du M23 après des dissensions

Le president du M23 Jean Marie Runiga dans une conference de presse le 03 Janvier 2013 à Bunagana

Le president du M23 Jean Marie Runiga dans une conference de presse le 03 Janvier 2013 à Bunagana

La fissure au sein du M23 n’affectera en rien les négociations de Kampala: Voilà ce qu’a dit Jean Marie Runiga, président du M23, destitué par le Général Sultani Makenga. Pour lui, Makenga a fait défection et a rejoint les forces armées de la RD Congo. Il a été remplacé par le General Baudoin Ngaruye. Le porte-parole militaire, le colonel Vianney Kazarama, a aussi été suspendu et remplacé par le colonel Seraphin Mirindi. L’ail Makenga du M23 siège à Bunagana (frontière avec l’Ouganda) pendant que l’ail Runiga siège à Kibumba, à une trentaine des kilomètres de Goma. La question de la force neutre est aussi au rendez-vous.

Ecouter le podcast

Texte non verifié sur les déclarations de Kampala

Les presidents Kagame, Kabila et Museveni en plein sommet de la CIRGL à Kampala.

Les presidents Kagame, Kabila et Museveni en plein sommet de la CIRGL à Kampala.

Depuis un certain temps circule sur un internet un texte non encore vérifie sur les négociations à Kampala entre le M23 et le gouvernement de Kinshasa. Aucune source officielle, aucun membre de la délégation venu de Kampala n’a confirmé ceci. Le nom et l’adresse de celui qui l’a mis en ligne sont en bas. Le contenu n’engage que cet individu.

Voici le texte:

Dans l’intérêt supérieur du pays et cela dans l’ordre d’une communication qui relate l’actualité dans le feu de son effectivité, il est impérieux que les 60.000.000 Congolais sachent que les négociations avec les M-23 ont débouché aux décisions ci-après :

a.. Les 2 Kivu seront totalement contrôlés par le Rwanda avec un semblant de la force Congolaise ;

b.. La douane va disparaître entre les Kivu et Le Rwanda ;

c.. Les minerais et autres ressources de la terre sortiront du Rwanda ;

d.. L’armée Congolaise des deux Kivus sera sélective repartie d’une part entre les Congolais riverains du Kivu et les militaires Rwandais qui composeront le gros du contingent ;

e.. Cette force brassée la énième fois ne sera jamais mutée ailleurs en RDC et va rester une permanence du Kivu pour servir les intérêts limitrophes du Rwanda et de l’Ouganda ;

f.. Le M-23 sera une armée dans l’armée, elle ne sera pas commandée par Kinshasa mais sera payée par Kinshasa ;

g.. Les combattants illégaux du M23 ne seront pas poursuivis pour les massacres qu’ils ont commis et bénéficieront d’une reconnaissance des grades élevés qu’ils revendiquent ;

h.. Les M-23 a la préférence de collaborer avec les militaires rwandais et non congolais, c’est « James Kabarebe » qui demeure l’Officier général de liaison entre le gouvernement congolais, le M-23 et les FARDC,

i.. Toute plainte contre Bosco Ntangada, Laurent Nkundabatware, Sultani Makenga, Jean-Marie Runiga et autres doit être retirée immédiatement .

Ce sont les Officiers congolais d’État-Major des FARDC qui ont fait la fuite de ce document. Il appert que Joseph Kabila a demandé aux Généraux de la RDC de faire des ultimatums sans lendemains comme ceux que nous entendons du Général François Olenga. Toutefois, ce dernier ne ment pas, il va agir contre le gré de son chef, mais il risque d’être abattu par derrière, car la force logistique des FARDC reste entre les mains du Général rwandais du FPR, déserteur des FAZ, en 1998, Bivegete, celui-là même qui a jugé le « Pasteur Kouthino » en le condamnant à dix années de prison ferme.

Ce sont les soldats rwandais et ougandais qui vont composer le gros du soi-disant « Force Neutre ».

PS : Ce texte approuvé n’est pas montré aux Députés, on exhibe des faux documents, vous êtes avertis. J’étais branché au jour le jour dans ce dossier au fil des discussions de Kampala, les Délégués étaient des prisonniers, car les discussions se sont déroulés comme celles du Collège des Commissaires à Lovanium entre septembre 1960 à février 1961.

Djamba Yohé, Ottawa, Canada, via Kasalobi, Hurst Texas, USA