Brigade d’intervention : les humanitaires sont prêt!

Imane Cherif, chargée de l’information publique au Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires, OCHA, au Nord Kivu, RD Congo

Imane Cherif, chargée de l’information publique au Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires, OCHA, au Nord Kivu, RD Congo

Dans un futur proche, la Brigade d’intervention des Nations unies  amorcera ses opérations offensives contre les groupes armés dans l’Est de la RD Congo.

Ces affrontements pourraient avoir des conséquences humanitaires énormes. Les humanitaires œuvrant dans la région se disent prêt à intervenir.

Lire la suite sur Mutaani.com

Entretien avec Cor Van Honk, ambassadeur des Pays-Bas en RDC

La ministre Néerlandaise de la coopération au developpement, Liliane Ploumen et l'ambassadeur des pays bas en RDC, Cor Van Honk, pendant le point de presse tenu ce 05 Fevrier 2013, au camp des déplacés de Mugunga 3, en RDC

La ministre Néerlandaise de la coopération au developpement, Liliane Ploumen et l’ambassadeur des Pays-Bas en RDC, Cor Van Honk, pendant le point de presse tenu ce 05 Fevrier 2013, au camp des déplacés de Mugunga 3, en RDC

L’ambassadeur des Pays-Bas Cor Van Honk a accompagné Liliane Ploumen, la ministre néerlandaise de la coopération au developpement et du commerce extérieure, dans sa visite à l’Est de la RDC.

A Bukavu, chef-lieu du Sud Kivu, elle a rencontré le Docteur Denis Mukwege, de retour à son poste après avoir échappé à un assassinat quelques mois plus tôt. A Goma, au Nord Kivu, elle a eu un entretien avec le gouverneur de la province Julien Paluku, et a visité le camp des deplacés de Mugunga 3. Elle s’y est entretenue avec les victimes des violences sexuelles et leur a promi son soutien.

Quand à la situation sécuritaire dans l’Est, l’ambassadeur des Pays bas, Monsieur Cor Van Honk, a jugé inacceptable qu’un autre pays porte atteinte à la souveraineté de la RDC. Il a aussi indiqué qu’intégrer les rebelles du M23 ne résoudrait pas le problème.

Pour la jeunesse congolaise, aucun programme spécifique n’est présent dans la coopération entre ces deux pays.

Je vous invite à suivre l’interview que l’ambassadeur des Pays-Bas m’a accordée pendant la visite de la ministre ce mardi 5 Fevrier 2012, au camp des déplacés de Mugunga. Toutes ces questions y sont détaillées. Pour ce faire, cliquez ici.

Par Gaïus Kowene