RDC : Le Mwamba, la confiture Kinoise

Mwamba confiture arachide  Kinshasa

Une femme entrain de mettre du Mwamba dans un pain à Kinshasa, RD Congo (Crédit photo : Gaïus Kowene)

L’arachide aide les habitants de Kinshasa à donner naissance à une confiture pas compliquée : le Mwamba. Voici leur méthode de fabrication. Par Gaïus Kowene, à Kinshasa (RDC).

Lire la suite

Nord Kivu: Une guerre de production agricole?

Un champ de culture à Vuyinga, au Nord Kivu

Un champ de culture à Vuyinga, au Nord Kivu

La guerre dans l’Est de la RD Congo serait une guerre de production agricole : voilà ce que pensent les habitants de Rutshuru et Masisi, en province du Nord Kivu. La plupart d’attaques des groupes armés ont lieu en période de récolte. Ces attaques occasionnent le déplacement de la population qui ne peut plus aller récolter. Les produits qui échappent aux pillages des hommes en arme pourrissent dans les champs.

Face à cette triste situation, des humanitaires et payants mettent en place des solutions palliatives.

La population a changé les cultures et perturbé le calendrier de récolte. Certains plantent présentement du Soja en lieu et place du haricot (plus consommé que le Soja). D’autres ont remplacé leurs champs des tubercules (patates douces, maniocs, etc…) par l’arachide (qui prend plus de temps pour être récolté).

La population a volontairement perturbé le calendrier de culture en semant avant le 15 Février 2013. Ceci la permettra de récolter en mai, au lieu de Juin (mois ou il y a des nombreuses attaques des groupes armés).

Les humanitaires, eux, optent pour le renforcement des capacités de résilience des populations. Ceci consisté à donner aux populations la capacité de répondre rapidement au besoin alimentaire même après pillage des récoltes.

Le cash and Voucher est une façon de renforcer le secteur de production locale. Dans ce système, le Programme Alimentaire Mondiale donne aux déplacés ou retournés des jetons. Avec ces jetons, ils peuvent acheter une certaine quantité d’aliments de leur choix dans une foire dédiée à cette fin.

L’inconvénient de ce système est qu’on ne peut pas satisfaire la demande avec une production basse. Le Programme Alimentaire Mondiale a parfois besoin des plusieurs tonnes de maïs chaque semaine, que les agriculteurs locaux ne peuvent produire.

Guerre politique ou de production agricole, le retour de la paix reste la seule prière des habitants de ce coin de la RD Congo.

Par Gaïus Kowene

Goma:10 jeunes manifestants acheminés à la Mairie par la police ce matin

Les jeunes membres de la lucha arrêtés lors d'une de leurs manifestations en 2012 à Goma

Les jeunes membres de la lucha arrêtés lors d’une de leurs manifestations en 2012 à Goma

10 des jeunes qui faisaient un Sit-in depuis hier aux bureaux de l’assemblée provinciale ont été acheminés ce matin à la mairie de Goma par la police. Ces jeunes sont regroupés au sein du mouvement révolutionnaire Lucha, qui signifie lutte pour le changement. L’objectif de leur sit-in était d’exiger de l’eau potable et une voirie urbaine digne de ce nom. « Si en plus de deux mois, pas un seul mètre n’est asphalté, dit l’un d’eux,  combien d’années prendront  la ville entière ? »

Hier nuit, des éléments de la police en patrouille ont ravi des téléphones portables et appareils photos à ces manifestants non violents pendant ledit sit-in.

Le mouvement lutte pour le changement déplore ce comportement incivique de la police nationale Congolaise. Pour elle, les forces de l’ordre devraient représenter une sécurité pour la population et non du vandalisme.

Cependant, la police a négocié ce matin avec les manifestants qui ont accepté volontairement d’être acheminé aux bureaux du maire pour lui faire part de leurs revendications. Avant de prendre le véhicule, ils ont marché à pied jusqu’à l’Eglise Carmel.

La population du quartier Himbi qui observait la scène dit soutenir la cause défendue par ces jeunes.  Certains jeunes curieux s’étaient même montrés prêt à rejoindre le mouvement pour réclamer dans la non violence leurs droits.

Pour le moment, nous ne possédons pas beaucoup d’informations sur la situation de ceux qui ont été acheminés à la mairie.

Alerte: Sauves cette vie!

Une petite fille âgée de 3 ans, du nom  d’Esther risque la mort.

Elle est atteinte d’une tumeur très dangereuse au niveau de son vagin. Les scientifiques l’appellent « Rhabdomyosarcome embryonnaire ». Ses parents ne disposent pas des moyens pour lui assurer des soins de qualité. Son père est un maçon et sa mère est sans emplois.

Par respect pour les plus sensibles, j’ai préféré flouter ces images, ne cliquez pas dessus si vous faites partie de ces derniers.

Cette fillette de 3 ans, Esther de Goma, RDC, doit être opéré pour avoir la vie sauve.Aidez-la

Cette fillette de 3 ans, Esther de Goma, RDC, doit être opéré pour avoir la vie sauve.Aidez-la

EstherL’année passée, elle a été opérée gratuitement grâce à un projet de l’hôpital Heal Africa. Malheureusement, la maladie réapparait. Elle est présentement internée à l’hôpital Doctors On Call for Service, DOCS, à Goma. Le médecin John Inipavudu, de DOCS, fait savoir qu’elle ne peut pas avoir des soins appropriés en RD Congo. D’où, la nécessité d’un transfert à l’étranger.

Débordée, la mère d’Esther a lancé à travers les médias locaux un S.O.S. Elle sollicite la contribution, petite soit-elle, de tout le monde. Tout le monde peut faire quelque chose pour sauver cette vie. La communauté des internautes de la ville de Goma s’est mobilisée pour prendre action. Des messages sollicitant la charité sont diffusés sur différents groupes sur facebook et dans des blogs Gomatraciens. Et vous ? Ne soyez pas indifférents. Faites quelque chose!

Pour savoir comment faire parvenir votre assistance à cette fillette, appelez le +243 81 26 23 734, le +243 99 400 48 69 ou envoyer un mail à eugenemira@gmail.com .

Vous pouvez aussi vérifier l’information au près de l’hôpital DOCS en appelant le +243 997739299 ou par mail à wenepa@yahoo.fr

Par Gaïus Kowene

//