Dix athlètes congolais disparaissent en France : à qui la faute?

« Je viens d’apprendre que des athlètes congolais se rendront en France pour les Jeux de la Francophonie. Sans m’interroger sur leur performance, je me demande déjà combien vont rentrer au pays».

Voila une question que posait il y a peu mon Senior Cédric Kalonji sur son mur Facebook.

Athletes Congolais

Ce n’est plus un secret, au totale 10 athlètes congolais partis aux Jeux de la Francophonie ont disparu. Il s’agit de toute une équipe féminine de Basket (7), deux cyclistes et un footballeur.

« Nous allons les chercher parce que nous avons leur passeport », se consolait le chef de la délégation.

Pourquoi ils se volatilisent dans la nature ?

Cette énième disparition des Congolais en Europe, est-elle une preuve de plus pour que la Maison Schengen refuse aléatoirement des visas a tout Congolais qui veut se rendre en Europe ?

Je voudrais bien commencer par le début du commencement. D’où viennent les idées de s’échapper et rester sans papier en Europe ?

Mon Senior Cédric Kalonji a parlé des pressions familiales et celles de l’entourage dans son kit de survie pour sans-papiers. Ceux qui auront un peu de temps peuvent y passer.

Mais, moi je voudrais bien m’attaquer a la racine du problème et me pose la question : pourquoi la famille ou les amis mettent-ils la pression à ceux qui partent en Europe pour y rester à n’importe quel prix ?

La responsabilité de la Maison Schengen

Certains le trouveront peut être illogique, mais moi, j’aimerais bien blâmer la Maison Schengen. Cette maison ayant une représentation à Kinshasa traite les demandes de visas avant de les envoyer à l’ambassade. Question de limiter la migration clandestine et dénicher des potentiels Ngulu (Ndlr : des sans-papiers confirmés ou candidats).

Toutefois, cette maison traite (ou presque) les demandes des visas des Congolais avec beaucoup de subjectivité et préjugés raciaux. A Kinshasa, avoir un visa Schengen, c’est comme avoir un billet d’avion d’Air Ciel pour t’emmener chez Dieu. Voilà où je m’attaque a la Maison Schengen.

Elle a construit un mythe autour de l’Europe et du visa. Sans parler des complications qu’il faut pour avoir ce visa, la Maison Schengen prédispose les Congolais à s’échapper une fois en Europe.

La loi d’attraction stipule : « Plus tu penses a quelque chose, plus tu l’attires vers toi ». Voila, quoi ! Des pauvres basketteuses innocentes n’ont aucune idée de ce que c’est être un sans-papier. Elles n’ont aucun plan pour s’y prendre et réussir sans se faire avoir.

Mais, quand on les informe que leurs amis n’auront pas le visa parce qu’ils pourront disparaitre en Europe, eh bien, ca éveille leur curiosité !

« Ah bon ! Donc, une fois arrivé on peut se volatiliser dans la nature et devenir mikiliste (Ndlr : habitant de l’Europe ou de l’Amérique) ! ».

Elle commence à prêter oreille aux commentaires des connaisseurs du quartier. Ces derniers vont la convaincre que rentrer au pays, c’est « rentrer en faire après des vacances au paradis », comme l’a expliqué Cédric.

Eh oui, Ils ont raison. S’ils savent qu’on peut y aller et rentrer aussi facilement qu’on part à Brazzaville, ça n’aurait aucun sens pour eux d’y rester. Mais, quand ils savent qu’obtenir ce visa n’est pas chose facile, c’est logique de ne pas risquer en rentrant au pays sans garantie d’obtenir le visa prochainement.

Priver tous les Congolais des visas pour l’Europe ?

Je ne suis d’accord avec ceux qui pensent qu’il faut priver tous les Congolais de leur droit inaliénable de libre circuler suite au comportement de ces athlètes. Ceci reviendrait à vouloir punir tous les Allemands pour les massacres d’Hitler. C’est comme vouloir punir tous les Ougandais pour les crimes d’Idi Amin. C’est comme vouloir détester tous les Européens suite aux bavures de la seule Maison Schengen !

Voir la demande de visa d’un Congolais et directement en conclure qu’il ne reviendra est une violation flagrante et grave des droits de l’homme. C’est au contraire renforcer le mythe sur l’Europe et éveiller la curiosité de beaucoup à tenter l’expérience.

Ce que la Maison Schengen devrait faire

Mon conseil à la Maison Schengen : « Laissez le Congolais venir voir ce qu’est la vie en Europe. Laissez-le venir voir combien des chômeurs il y a en Europe. Laissez-le venir voir de lui-même quel genre de travail ses frères sans- papiers font pour gagner un peu d’argent. Laissez-le venir vivre de lui-même cette prison dans laquelle les sans-papiers s’enferment pendant des années pour éviter d’être repérés par police.

Enfin, laissez-le rentrer au pays voir comment ceux qui sont rentrés ont investi, gagnent beaucoup d’argent et vivent l’Europe chez eux.

Vous aurez réglé le vrai problème sans pénaliser inutilement tous ceux qui ratent des bourses d’études, des conférences, des spectacles d’art, des échanges interculturels, etc. »

Je rappelle que ma pétition pour demander à la Maison Schengen de ne pas priver aléatoirement des innocents des visas est toujours en cours. Si vous connaissez l’histoire de quelqu’un qui a raté une grande opportunité suite à cette discrimination raciale de la Maison Schengen, Merci de signer et faire signer la pétition #StopSchengen visa facile pour tous.

Nous ne demandons pas la fermeture de la Maison Schengen ou la suppression des visas vers l’Europe. Ce que nous réclamons, c’est la dignité, le respect que nous méritons !

Par Gaius Kowene

The following two tabs change content below.
Gaïus Kowene
Gaius Kowene est un Journaliste & web activiste racontant les histoires des gens ordinaires aux réalisations extraordinaires. Ses billets de blog se focalisent sur des concepts démocratiques comme la participation citoyenne et les droits de l’homme.

11 réflexions au sujet de « Dix athlètes congolais disparaissent en France : à qui la faute? »

  1. Gaius Mondoblogus, je comprends ton billet, je comprends ta colère, je comprend ta réaction. Si l’Afrique étais comme nous autres les anciens NIKILISTES pensons, (et je crois que ceux qui reviennent sont infiniment peu nombreux par rapport à ceux qui veulent partir), il n’y aurait pas de fuite; de disparition. La raison, c’est la misére, et l’ignorance. Quand l’espoir n’existe plus, on se dit que Passeport bloqué ou pas, on n’a rien à pendre.

    • Ladji, je ne sais pas si tu as suivi le discours de Francois Hollande a Dakar?Je te mets ici des extraits: « Il y a en Afrique un potentiel exceptionnel. Les paysans, les artisans, les étudiants, les entrepreneurs, les savants constituent une ressource formidable pour votre avenir. Les grands pays se tournent vers l’Afrique et investissent massivement. Vous n’avez pas à avoir peur de cet intérêt nouveau. […]
      […] Aucun enjeu planétaire ne pourra se faire sans l’Afrique. Toutes les réponses essentielles passent déjà par votre continent : l’économie, les matières premières, l’environnement, l’énergie, la gouvernance mondiale. Dans toutes les grandes négociations internationales, sur ces sujets, la France et l’Europe mais aussi l’Afrique partagent la même vision de l’avenir.
      […]Voilà, ce que je voulais vous dire : confiance en vous, fierté de ce que vous avez déjà accompli, ouverture aux autres et certitude que vous êtes sur le bon chemin, que l’Afrique est un continent d’avenir. »
      Tu vois? Le probleme c’est que la Maison Schengen, consciente de tout ca veut nous bloquer l’ouverture aux autres! Et elle tente meme de nous convaincre qu’elle a raison de nous bloquer cet ouverture!!!!! Ne jouez pas la carte de votre predateurs, mes freres!
      Gaius

  2. Je suis d’accord avec toi Gaïus mondoblogus congolus, on prend le problème à l’envers. Les prisons dans lesquelles s’enferment les sans papiers dont tu parles me font un peu penser au premières vagues d’immigration algérienne en France, qui venaient travailler de manière saisonnière en France puis rentraient au pays. Mais un jour, les lois sur l’immigration se sont durcies et ils ont décidés de rester car ils savaient qu’ils ne pourraient plus revenir sinon. Cette période n’est pas si lointaine et tu as raison de dénoncer ces lois schengen qui entraînent des comportement d’immigration clandestine. C’est important car beaucoup de gens croient que c’est l’inverse. Je crois que l’enfer vécu par les sans papiers et les risques qu’ils en courent sont des preuves suffisantes pour appuyer cet argumentaire.

    • Voici un autre extrait du discours de Francois Hollande a Dakar:

      « La solidarité, c’est aussi l’échange entre des hommes et des femmes qui veulent circuler. J’entends mettre fin à ce paradoxe absurde, qui fait que la France dans un passé récent, ait trop souvent fermé la porte à ceux-là même qui voulaient y créer des emplois, y développer des échanges, participer à l’effort de recherche ou de création artistique ! Je souhaite donc que les procédures administratives soient simplifiées pour les étudiants, dès lors qu’ils sont motivés, talentueux, capables de subvenir à une grande part de leurs besoins.

      Je veux aussi que les artistes, les créateurs ne soient pas contraints de renoncer à un déplacement en France faute d’obtenir un visa. J’ai entendu le message de votre Ministre de la Culture, Youssou N’DOUR. C’est parce que j’ai entendu ce message que nous allons améliorer nos procédures, tout en étant responsables sur la maîtrise de notre immigration. »

      Je me demande si la Maison Schengen avait pris le temps de suivre ce discours.

  3. cher Gaius, si seulement la misère et le chomage de sans-papiers en europe pouvaient etre un moyen de disuasion… j’en connais qui son pres à abandonner les études (en médecine, architecture, etc.) un peu partout pour faire le serveur en europe…
    Le truc, c’est que la RDC comme pays n’existe pas…

    • Serge, mon frere! Tu ne devais pas dire ca! Ils sont pret, oui, parce qu’on leur a deja brouille la memoire avec ces illusions que la Maison Schengen cree en eux. Dans le cas contraire, non! Fais tout pour avoir un esprit libre et non fige selon la volonte de nos detracteurs!

  4. Ping : Athlètes volatilisés : la fuite des costauds | Ich bin ein Berlinoir

  5. Comment faire pour signer la petition? Je suis totalement d’accord avec vous cher monsieur teneur du blog. Il est temps que la maison shengen et les autorités belges cessent de nous trairer comme des moins que rien

  6. Clearly, the question of how to rsereve such immigration is a complex and tangled issue.The quickest way to slow the outflow of immigrants from these Third World cesspits is by creating economic opportunity that will encourage these people to remain in their homelands.The problem with most current methods of doing this is that they rely upon the model of .With almost boring regularity, bulk economic assistance is routinely funneled into the pockets of a recipient nation’s ruling elite. Micro-loan organizations such as Kiva make a commendable effort at circumventing this pattern of resource diversion but it does not adequately address the fundamental issue.The best way of providing assistance to hyper-corrupt Third World nations is to kill the top echelons of their looting class and make them into an example pour encourage9 les autres.If anything, we need to learn from Kiva’s example and understand that almost any form of large-scale aid usually will never reach its intended recipients. For that reason, First World governments should consider a plan of providing high speed .50 caliber lead micro-doses of aid to countries that continue to suffer from crippling interference by their parasitic leadership class.Few better starting points or examples of where such efforts should be directed exist than Robert Mugabe and the majority of Islamic rogue state leaders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *