Malia Obama : Elle fait craquer des mecs

Malia Obama par Meg Stewart via Flickr, CC

Malia Obama par Meg Stewart via Flickr, CC

Beaucoup des jeunes Africains rêvent un jour de la marier. Elle, c’est la fille aînée du président Américain Barack Hussein Obama, Malia Ann Obama. Les lettres alphabétiques initiales de son forment celui d’un révolutionnaire Chinois : MAO (Tsé Toung). Elle est née le 04 Juillet 1998. Des faux comptes et sites web ont été crée sur internet en son nom. C’est la vitrine adéquate pour mesurer le degré du courage de ces jeunes qui osent rêver de l’épouser un jour.

Tout commence dans la tête. Ces jeunes basent leur chimère sur le fait que le président Américain est le rêve de Martin Luther King. « Si Obama y a cru et est président aujourd’hui, confie un jeune, je suis convaincu d’avoir sa fille. J’y crois et j’y arriverais. » C’est la première étape.

Ensuite, il faut nourrir sa vision. Ces jeunes le font en lançant le débat avec leurs amis et camarades.  Ils défendent vaillamment leur rêve. Souvent, les discussions finissent sans consensus. Chacun garde sa position initiale. Cette apparente victoire les remplis de l’assurance nécessaire pour entamer la troisième et dernière étape. Prise de contact.

C’est ici que beaucoup s’égarent. Les imprudents se laissent même avoir.

Quand on parle de l’internet, on croit que tout y est. Cette idée est erronée. Sur internet il n’y a que ce qui y a été mis. Un petit exercice de réflexion le confirme. Essayer d’y chercher ce qui s’est passé ce matin dans votre maison, photos à l’appui. Vous n’aurez probablement aucun résultat exact. Essayer peut être de chercher le nom de votre arrière grand-mère et ses photos. Si elle ou quelqu’un d’autre de la famille ne les a jamais up load, aucune information sur elle ne sera trouvée.

Sans réfléchir à ceci au préalable, des jeunes ambitieux lancent des recherches sur Malia Obama sur des réseaux sociaux ou moteurs de recherches. Ils sont surpris de voir un compte youtube (purplemaze08), 2 comptes twitter (@purple_malia13 et @purple_lia), un blog, un adresse e-mail (maliaannobama12@gmail.com ) et beaucoup d’autres comptes sur des réseaux sociaux comme facebook. Il y en a qui publient des informations avec un style privé. Informations parfois eu des offs de la maison blanche et parfois inventées. Ce qui séduit encore plus ces jeunes Africains.

 Ces jeunes s’empressent alors à vouloir être malin envers le plus malin qu’eux. Ils commencent par des messages simples comme « Bonjour, Malia. Je suis XYZ depuis l’Ouganda. Ton père est un héros pour moi. Je veux qu’on soit amis. Ajoute-moi s’il te plait. » Parfois il y a des réponses, parfois non.

Après passent par des paroles doucereuses. Certains proposent directement le mariage à ces faux comptes internet. J’insiste que c’est faux suite aux déclarations de la première dame Américaine, Mitchelle Obama. Elle a dit à une revue de la place que ses filles n’ont aucun compte sur internet pour éviter de les exposer. En plus, tout ce qu’elles y mettraient rejaillirait directement sur le président Barack Hussein Obama (des informations de la vie privée, des décisions familiales, la sécurité de l’Etat, etc.). Il y a même un jeune palestinien qui a écrit à l’un des faux comptes facebook : « Je sais que ça sera difficile. S’il te plait, essaie quand même de convaincre ton père de retirer ses drones. »

J’ai personnellement tenté d’entrer en contact avec Malia Ann Obama pour avoir son opinion à ce sujet. Malheureusement, mes contacts à la maison blanche n’ont pas su la persuader de me répondre.

Il m’est donc difficile de vous dire si elle rêve un jour de se marier à un Africain, à l’un ses collègues de classe qui la veulent aussi, ou à quelqu’un d’autre. Mais ce qui est vrai, le président Américain est très jaloux de ses filles (Malia et Natasha qu’on appelle aussi Shasha). C’est tout à fait naturel pour un père qui aime ses filles.

 Attention ! Le rêve est permit à tout le monde, mais ce n’est pas tout le monde qui vit ses rêves.

Par Gaïus Kowene

The following two tabs change content below.
Gaïus Kowene
Gaius Kowene est un Journaliste & web activiste racontant les histoires des gens ordinaires aux réalisations extraordinaires. Ses billets de blog se focalisent sur des concepts démocratiques comme la participation citoyenne et les droits de l’homme.

15 réflexions au sujet de « Malia Obama : Elle fait craquer des mecs »

  1. Je m’interroge sur l’intérêt de cet article: de jeunes hommes veulent épouser la fille de Barack Obama? OK et alors?
    1/ Autre remarque: la manière dont le sujet est traité – la manière dont Malia Obama est traitée dans votre article – on a l’impression que vous parlez d’un objet. Le ton employé rappelle celui de la presse people et renvoie à la médiocrité des informations douteuses communiquées par les paparazzis. Afin d’asseoir la légitimité des informations divulguées dans votre article, pourriez-vous nous donner des chiffres/ statistiques (combien sont-ils à demander Malia Obama en ami sur Facebook, Twitter ou autres réseaux sociaux? Ce chiffre est-il réellement plus important que celui des jeunes hommes qui contactent régulièrement des afro-américaines ou des femmes de la diaspora africaine en Europe sur Internet? Ou s’inscrit-il dans cette tendance? Quel est l’âge moyen de ces (jeunes) hommes? Quel est l’objectif de cette mise en contact – la demande du jeune palestinien n’a rien à voir avec une déclaration d’amour par exemple? Et les filles en Afrique: contactent-elles Malia? Y-a-t-il d’autres figures politiques afro-américaines sollicitées par les jeunes internautes d’Afrique et du Moyen-Orient?)
    2/ il s’agit d’une adolescente de 14 ans, je trouve ça déplacé d’apposer des désirs masculins adultes sur une si jeune fille
    Elle fait « craquer les mecs »? On parle d’une adolescente de 14 ans, fille du président des USA, avec votre titre, on dirait la couverture d’un magazine féminin faisant la promo de Kim Kardashian ou Nicki Minaj qui, elles, cherchent à susciter ce désir et qui ont l’air de maitriser les tenants et aboutissants médiatiques et psychologiques d’un tel désir fabriqué.
    3/ avant de savoir qui Malia Obama voudra épouser un jeune homme (peut-être qu’elle ne voudra épouser personne, peut-être qu’elle choisira une femme et non un homme, peut-être que ça ne nous regarde pas, peut-être qu’elle est beaucoup trop jeune pour savoir et peut-être qu’à 14 ans elle ne se pose aucunement cette question réactionnaire), il serait plus intéressant de savoir si elle s’implique en tant que citoyenne des USA et du monde dans des actions sociales et/ou politiques?
    4/ MAO? Est-ce que vous sous-entendez que Barack Obama a appelé sa fille Malia Ann en hommage à MAO Tsétong? Si oui: source? Si non, ça ne sert à rien de le mentionner et de faire des associations douteuses (Mao Zedong était un révolutionnaire certes mais aussi – surtout?- un dictateur)
    Bref, Malia Obama est complètement « objetisée » dans votre article: le rêve d’une union maritale on le vit à deux, avec une jeune femme consentante en âge de se marier – et aux USA à 14 ans, on ne l’est pas (sauf exception) – c’est surtout ça le message qu’il faudrait véhiculer.

    • Obama represented a « quantum leap in American cnoucinssoess. » Sorry, Deepak. It’s the other way around. People were asleep at the wheel when they mindlessly voted for Obama. More and more Americans are waking up to the nightmare they elected. Let November 2 be « a quantum leap » in the OTHER direction.

  2. @Anne Merci beaucoup pour tout ce que vous venez de dire. J’aime bien l’intérêt que vous portez à cet article et votre soucis de voir les choses écrites d’une certaine façon. Je m’efforcerais de vous répondre.
    Je crois que l’objectif de mondoblog est de permettre aux mondoblogueurs de raconter le monde, tel que vu chez eux. Bien sur, en respectant certaines règles. Mais les Anglais disent: « Know the rules to know how to break them ». Donc, une fois qu’on connait les règles, on sait comment les briser. Personnellement, par ce que j’ai appris à ne pas avoir un esprit cloisonné. Mais plutôt à toujours chercher à créer et à pousser les gens à se poser des questions pour qu’eux même y répondent.
    Pour le cas de cet article, l’objectif était de montrer tout d’abord ce monde de rêve ou vivent beaucoup des jeune (oser rêver l’impossible comme c’était le cas pour Martin Luther King) et les risques aux quelles ils s’exposent (se faire prendre par des arnaqueurs et autres prédateurs sexuels de l’internet).
    A mon avis, nous ne devrions pas habituer les lecteurs à recevoir des poissons sans savoir pécher. Voilà pour quoi, par exemple, j’ai préféré donner les liens vers youtube, twitter, blog, etc. que les lecteurs peuvent visiter eux même. Pour les demandes de mariage sur facebook. C’est facile. Il suffit de chercher Malia Ann Obama et lire sur les murs. Donc, apprendre la culture de la recherche.
    Autres chose, j’ai pas voulu être trop journalistique. En fait, je dois faire une nette différence quand j’écris pour la Radio Netherlands ou pour The foreign report et quand je le fais pour mon blog. Je suppose que mes lecteurs ont déjà ce style sur les sites des médias et donc devraient trouver un style un peu plus relaxe.
    Elle n’est qu’adolescente, bien dit! Mais il faut aussi se mettre dans la peau de ceux là pensent déjà se marier à elle. Comment la voient-ils? J’écris pour une audience composée majoritairement des gens pareils.
    Je crois que mélanger des trucs du genres social dans un billet qui parle des propositions de mariage n’est pas catholique. Un billet = un sujet=un angle. Pas vouloir tout dire en un billet.
    Pour le rapport avec MAO, je ne crois pas avoir dit que Obama s’est référé à ce révolutionnaire et « rédacteur » Chinois. J’ai tout simplement constaté que « Les initiales de son nom forment celui d’un révolutionnaire Chinois ». Pour quoi ne pas profiter de l’occasion pour partager ce constat avec mes chers lecteurs?
    Malia est « objetisée » dans mon article, je ne sais pas ce que signifie « objetiser » pour vous.
    Mais personnellement, je crois avoir exploité l’Anglais que je m’était choisi pour satisfaire mes lecteurs. Je pense leur avoir donné juste ce dont ils ont besoin au lieu des bombarder des inutiles, à mon humble avis. Preuve: Le commentaire qui vient avant le votre.
    Je vous remercie quand même trop de ce temps que vous avez pris pour écrire votre « long » commentaire sur mon billet.Ça prouve que vous me lisez et que vous avez le soucis que je m’améliore. Je vous en suis reconnaissant et en tiendrais compte pour des articles prochains. Que tous ceux là qui ont aussi d’autres remarques à me faire n’hésitent pas à les poster ici. J’ai juste présente ma vision sans rejeter les remarques. Je les attend!

  3. Jamais je ne serai découragé certes qu’un jour je pourrai je dit bien je pourrai marier pas Malia mais Sacha Obama on ne sait jamais ce que nous réserve le futur.

  4. Le future nous reserve pas mal de chose il n’est faut jamais decourager celui qui reve. car ce dernier vise le future, malia n’est pas extra terrestre elle est de la meme nature que nous donc tout est possible. bon courage aux reveurs.

    • Mes parents m’ont toujours dit qu’il faut oser pour avoir quelque chose . l’homme propose , dieu dispose mais ce que j’ai proposé est qu’elle soit ma femme pas parce qu’ elle est la fille de la maison blanche mais parce que mon coeur là choisi.je t’aime de tout mon coeur malia.

  5. asallahm-alléhikoum ! ici:que ca soit Malia Obama,ou Obama Sascha; moi Moussa A. Fousseni je suis prêt (ichah-allah !) si dieu le veu, mèrci. je suis jumeaux qui ne décurage jamais,et je suis tou juste du retour de la mekke ( du 05.10.2013 jusqu’au 29.10.2013) pour le pélérinage, une fois dans la vie pou un bon musulman ou musulmane. et c’est de ca je réve pour mes deux futurs femmes, et leur papa Housséni Obama, sans oublier d’après notre maman,notre grande sœur qui est en même temps la maman de ma femme Malia ou S. ( N.) ichah allah, nous irons tous à la mekke (saude arabia; mèrci et à tou moment, du courage !

  6. Bonjour la fille cherie de SEM OBAMA. si j’ecris ce massage c’est parceque je ronge d’Amour pour toi. tu sais l’Amour n’a pas de frontiere,le riche peut épouser le pauvre comme le pauvre peut épouser le riche. le blanc peut épouser le noir comme le noir peut épouser le blanc.Moi je ne suis pas riche mais je t’aime au plus profond de mon n’ètre,je veux rester auprès de toi pour le restant de notre vie.Je t’empris porte ton choix sur ma personne lorsque tu envisageras ton mariage.S’il te plait accepte moi.
    Dort bien…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *